Histoire

Kallinbunker : né le 21 juillet 1950
Décédé le 12 septembre 1956

KALLIBUNKER, le premier cornish rex a vu le jour le 21 juillet 1950, dans le duché de Cornwell, en Angleterre. Il était le seul chaton d’une portée de 4 chatons à présenter cette caractéristique. Outre le pelage frisé, on peut remarquer sur la photo ci-dessus : le corps mince, levretté, haut sur pattes, la tête anguleuse et les grandes oreilles, caractéristiques de la race.

La propriétaire de Serena, la maman de KALLIBUNKER, Mme Nina Enismore , éleveuse de lapins rex au pelage frisé, a tout de suite identifié la particularité génétique du manteau de ce chaton.

Elle a contacté M. Brian Stirling-Webb, éleveur de chats bien connu, et le généticien, A. C. Jude. Ensemble, ils décidèrent de tester les bases génétiques de ce manteau de velours bouclé unique en accouplant le chaton à sa mère tricolore. Cet accouplement a donné 3 chatons : 1 femelle normale et 2 mâles rex. Malheureusement, l’un des mâles est décédé, mais l’autre, nommé POLDHU a été utilisé avec KALLIBUNKER pour réaliser plusieurs portées. La plupart des accouplements de Poldhu ont été réalisés avec des femelles à poil ordinaire afin d’éviter toute consanguinité. Tous les descendants à fourrure droite issus de ces accouplements portaient le gène Rex.

Au cours des années suivantes, Mme Enismore a mis en œuvre un programme de sélection rigoureux et a conservé les enregistrements détaillés de chaque accouplement :

Initialement, 64 chatons : 29 normaux et 35 rex ont été produits en accouplant KALLIBUNKER et Poldhu à Serena et à d’autres femelles au pelage non rex issues des premières portées de KALLIBUNKER. Des accouplements incontrôlés entre KALLIBUNKER et des chats à poil normal ont donné 100% de chatons normaux. Les accouplements rex X rex ont produit 100% de chatons rex, cela hypothèse correcte, selon lesquelles cette fourrure rex particulière est contrôlée par un gène récessif.

Les chatons à poil bouclé présentaient tous la morphologie typique du Rex Cornish. Les chatons à poil droit, en revanche, étaient typiquement de type « moggy» ; ensemble lourd, tête arrondie avec petites oreilles. Le manteau « rex » semble donc être lié génétiquement à d’autres caractéristiques phénotypiques ( ce que vous pouvez voir ) Des caractéristiques tels que la morphologie et la personnalité, qui sont tous des caractéristiques typiques de la race.  

Malheureusement, POLDHU a été accidentellement rendu stérile lors d’une intervention chirurgicale exploratoire pour extraire des échantillons de tissus afin de permettre des investigations pour déterminer la nature exacte de sa constitution génétique.

Mme Enismore a du arrêter son programme d`élevage en 1956 et malheureusement, à la fois Kallibunker et sa mère, Serena ont été euthanasiés.

Un autre éleveur, Brian Sterling Webb, a repris là où Mme Ennismore s’était arrêtée, mais à ce moment-là, il ne restait que deux mâles Cornish Rex. La race était donc en voie de disparition.

Cependant, grâce à Lamorna COVE, et d’un autre produit de Kallibunker, un mâle crème et blanc appelé SHAM PAIN CHARLIE ( CHAS ) , la race Cornish Rex a été sauvée.

En 1957, LAMORNA COVE après avoir été importée du Royaume-Uni en Californie par Mme Francis Blancheri alors qu’elle était déjà pleine de son père POLDHU avant de partir.

Lamorna Cove et sa première portée de chatons. père : Poldhu. Ces chatons sont nés en 1957 en Californie, États-Unis : Marmaduke 2ème de gauche et Diamond Lil 2ème de droite (et ci-dessous)

Peu de temps après son arrivée en Amérique, elle a mis au monde 4 chatons Rex. Un est décédé la première année et un mâle était stérile. Les deux chatons restants, DIAMOND LIL une femelle, sont allés à Mme Fred Galvin et MARMADUKE de DAZ-ZLING, un mâle, est allé chez Mme Helen Weiss qui a ensuite établi la race en Amérique.

MARMADUKE se trouve dans le pedigree de la plupart des chats cornish rex, dans tous les pays.

Quand le Devon Rexa a été découvert en 1969, les éleveurs espéraient que la mutation était la même et qu`elle pourrait revitaliser le Cornish Rex. Mais, les gènes se sont révélés être différents – le rex de Cornouailles avait un gène appelé Gene I et le Devon Rex avait Gene II. Si l’on croise un cornish rex avec un Devon rex, on obtient des chatons avec un poil plat.

Diamant Lil Fan T Cee
Fille de Poldhu
Première femelle Rex de Cornouailles née aux Etats Unis
Marmaduke de Daz Zling
Premier Rex Cornish enregistré en Amérique

En 1968, alors qu’on pensait que Marmaduke était le dernier mâle restant du Rex de Cornouailles, Mme Weiss commença à élever Marmaduke en une reine siamoise et d’autres femelles à poil court.

Ces premiers accouplements avec des chats de construction plus fine ont considérablement modifié l’apparence de la race et ont également introduit le gène colour point dans les lignées:. Les Rex britanniques de Cornouailles étaient relativement grands et, bien que grands et minces, ils étaient plutôt « trapus » par rapport à leurs cousins américains et au cornishs que nous voyons aujourd’hui.

Pendant de nombreuses années, le débat sur les différences entre le Rex américain et britannique a été considérable. Cela a pris de l’ampleur quand un mâle à la fourrure noire et blanche, le premier Rex américain à avoir été exposé dans un autre pays, a été confronté au « type » britannique en France. Ce chat a créé un dilemme pour les juges, qui devaient choisir entre ces types distinctement différents. Finalement, le prix est allé à ce chat dit au type américain.

Au fil des années, il y a eu un certain nombre de naissances reconnues comme mutantes spontanées de chatons à fourrure  Rex aux États-Unis.

Dans l’Ohio en 1953, dans l’Oregon en 1959, en Californie en 1960, en Pennsylvanien 1971 et dans le Connecticut en 1972. Après ces dates, les naissances de chatons nés avec la fourrure du cornish sont considérées comme des accouplements fortuits de chats issus de cornish.

Sources:

http://www.koshkacats.com/history/

https://erbazi.ru/faq/442-cornish-rex-cathistory-et-le-d%C3%A9veloppement.html

RSS
Follow by Email
Facebook
Facebook